Maria Jesús Esteban Récompense : « L’activité réalisée à l’aise est difficile que le travail non inventé tout au long de votre vie »

Galarraga Aiestaran, Ana

Elhuyar Zientzia

Maria Jesús Esteban Primza (Alonsotegi, 1956) est mathématique et a été la première à lancer la tesine de mathématiques en euskera. Rappelez-vous qu'à cette époque, il n'y avait pas de lexique universitaire et que c'était un travail fantastique mais agréable. Depuis, il a continué à approfondir le monde des mathématiques et fait actuellement partie du conseil scientifique du CNRS français et du centre Céréade de l'Université de Paris-Dauphine. Il est membre et représentant d'autres organismes scientifiques: Conseil international des mathématiques industrielles et appliquées, l'association EU-MATHS-IN, BCAM, Jakiunde… et a reçu de nombreux prix, dont le prix CAF-Ielhuyar de mérite. Il a reconnu que la pénurie de femmes dans son domaine la modifie et ne renonce pas à rêver.

maria-jesus-esteban-galarza-ikerkuntza-lana-gustur
Ed. Cyril Entzmann
MATHÉMATIQUES
Qu'est-ce qui vous a le plus surpris, altéré ou surpris depuis que vous avez commencé à travailler ?

Beaucoup de choses m'ont changé dans le travail tout au long de la vie, parce que je suis très rebelle [rie]. Mais la plupart du temps je les oublie rapidement. Mais il y a une question qui n'est pas pour moi ni surprenante, ni frappante, mais perturbante. Autrement dit, les femmes sont si peu nombreuses dans mon travail. En dépit de résister au maximum, de ne jamais oublier, de tenter de convaincre les jeunes filles… il est difficile de le changer.

Si nous parlons d'étonnement, il me semble surprenant combien ma vie a changé depuis que j'ai commencé à travailler. Dans la recherche, je suis calme, heureux. Mais au fil des ans, mon travail s'est développé et diversifié, et la vie s'est progressivement compliquée beaucoup plus, et la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle a presque disparu. Pour toujours? Je ne crois pas, je vieillisse et maintenant je reprendrai ma vie personnelle. Mais la vérité est que je ne l'attendais pas quand j'ai commencé à travailler.

Ce qui m’est arrivé est également arrivé à beaucoup d’autres : si vous faites le travail que vous faites à l’aise, avec beaucoup d’acharnement, il est difficile que le travail non envahi toute votre vie…

Que voulez-vous être témoin de la révolution ou de la découverte ?

L'un de mes grands rêves est que les scientifiques trouvent une source d'énergie propre et bon marché, mais je ne pense pas beaucoup à cela. On parle beaucoup, par exemple, de l'hydrogène. Cependant, certains physiciens et ingénieurs experts en cela, il est très clair que cet objectif est loin d'être largement utilisé. Sûrement, avec au moins l’hydrogène, il n’y a pas d’espoir qu’une source d’énergie propre puisse être utilisée d’une manière normale et globale pendant que je vis… Mais les rêves ne doivent pas être abandonnés, n’est-ce pas ? Peut-être…

Jarrai iezaguzu

Zu idazle

Zientzia aldizkaria

azken alea
Babesleak
Eusko Jaurlaritzako Industria, Merkataritza eta Turismo Saila
MAIER Koop. Elk.
KIDE Koop. Elk.
ULMA Koop. Elk.
EIKA Koop. Elk.
LAGUN ARO Koop. Elk.
FAGOR ELECTRÓNICA Koop. Elk.