DNA pour la fabrication de nanofils

L'objectif d'un consortium international est de trouver une alternative à la microélectronique basée sur le silicium en utilisant l'ADN. Si cet objectif était atteint, des appareils électroniques de taille beaucoup plus petite seraient produits. Dans ce projet, avec sept autres universités, l'UPV/EHU

Participation de l'équipe d'Ángel Rubio Secades, professeur de physique des matériaux.

Pour ce faire, ils utiliseront des dérivés de l'ADN: G4-ADN, M-ADN et PC-ADN, car l'ADN est lui-même isolant du courant électrique. L'objectif de ces dérivés est de trouver le moyen de produire des nanofils et d'analyser en détail le mécanisme de transport d'énergie utilisé par les nanohantes.

Jarrai iezaguzu

Zu idazle

Zientzia aldizkaria

azken alea
Babesleak
Eusko Jaurlaritzako Industria, Merkataritza eta Turismo Saila
MAIER Koop. Elk.
KIDE Koop. Elk.
ULMA Koop. Elk.
EIKA Koop. Elk.
LAGUN ARO Koop. Elk.
FAGOR ELECTRÓNICA Koop. Elk.