Coton en union soviétique

L'année dernière, dans cette section de nouvelles sciences d'un certain nombre, nous avons parlé de la grave situation de la mer Aral. Le lac se dessèche parce que les eaux des deux rivières principales qui versent leurs eaux (Amu Daria et Sir Daria) sont utilisées pour arroser des champs de coton.

Les territoires autour du lac Aral (Ouzbékistan) sont les champs de coton les plus septentrionaux du monde et c'est une grande monoculture. L'objectif de ces camps est d'assurer l'auto-approvisionnement en coton en Union soviétique. Cependant, les dommages sont plus élevés que les bénéfices.

Le coton, comme on l'a dit, est monoculture et a réussi à déplacer la culture de légumes et de fruits. En conséquence, la population ne peut pas croître avec les aliments qui y poussent. D'autre part, le coton a besoin de beaucoup d'eau et de grandes quantités d'engrais pour se développer. Même si jusqu'à présent la plupart du coton a été ramassé à la main, l'usinage est de plus en plus étendu, de sorte que de plus en plus de perdants de feuilles doivent être utilisés. Ces produits chimiques sont très dangereux et sont considérés comme la cause du taux élevé de mortalité infantile en Ouzbékistan (46,2 pour mille). D'autre part, le coût social du coton est également très élevé, car en période de récolte, septembre-octobre, les écoliers sont utilisés, qui perdent beaucoup d'heures de cours.

Il existe actuellement un grand débat entre l'Ouzbékistan et l'Union soviétique sur le coton monochrome. Pour beaucoup, l'idéal serait de réduire les parcelles associées au coton et d'augmenter celles associées à la production alimentaire. En outre, acheter du coton à Egyptori ou en Inde est moins cher.

Pendant ce temps, la situation du lac Aral est à la base de tout cela.

Jarrai iezaguzu

Zu idazle

Zientzia aldizkaria

azken alea
Babesleak
Eusko Jaurlaritzako Industria, Merkataritza eta Turismo Saila
MAIER Koop. Elk.
KIDE Koop. Elk.
ULMA Koop. Elk.
EIKA Koop. Elk.
LAGUN ARO Koop. Elk.
FAGOR ELECTRÓNICA Koop. Elk.